Archive | 5. Vietnam RSS feed for this section

Tunnels de Cu Chi

24 Mai

Nous partons encore en excursion via une agence là aussi. Encore une fois moins cher et plus rapide. Ces tunnels ont été construits par les combattants lors de la guerre du Vietnam contre les américains dans le but de s’y cacher et de se protéger des bombardements.

On commence par un film de propagande contre les américains, puis on entame la visite du site. Le guide nous montre comment les vietnamiens se cachaient sous terre, les différentes armes et pièges utilisés, cratères de bombes, quelques vestiges de bombes et un ancien char américain.

La construction de ces tunnels est sur plusieurs niveaux et il existe même des pièces de vie (cuisine, usine d’armes, hôpital, etc… mais on ne verra rien de tout çà, ce n’est pas ouvert au public), on nous explique seulement comment ils vivaient sous terre (par ex. comment il faisait pour cuisiner sans se faire repérer, etc…)

Nous arrivons ensuite à un stand de tir où nous pouvons acheter quelques balles et s’entrainer avec des armes de l’époque…  Seb aurait bien aimé tirer avec un MK16 mais bon c’était trop cher.

Nous arrivons ensuite aux tunnels (la partie la plus intéressante), on nous fait marcher 30 ou 50 mètres sous terre dans un tunnel de 70 à 90 cm de haut et 60 cm de large, autant vous dire que nous sommes à 4 pattes (mais on nous dit qu’il étaient beaucoup plus étroits pendant la guerre et qu’ils ont été élargis pour les touristes). Difficile d’imaginer que des gens vivaient ici ! Je suis morte de rire dans le tunnel certains hommes du groupe devant nous veulent faire demi-tour, le tunnel leur semble bien trop étroit par rapport à leur corpulence mais cela ne sera pas trop possible. Les guides les pousseront aux fesses jusqu’au bout et ils s’en sortiront très bien 😉

Pour résumé, la visite est intéressante d’un point de vue historique mais rien d’exceptionnel à voir. Nous nous attendions davantage à découvrir la vie sous terre par nous-même mais là pas mal de choses ne sont pas accessibles.

Nous rentrons à Ho Chi Minh en début d’après-midi, on en profite pour se reposer et écrire quelques posts avant de s’envoler le lendemain matin pour la Malaisie. Malgré un début difficile avec la mentalité des Vietnamiens, nous avons un petit pincement au cœur comme à chaque fois que nous quittons un pays (sauf pour les Fiji bien entendu ;))

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Delta du Mékong

22 Mai

Nous faisons finalement le Delta du Mékong via une agence… Moins cher mais certainement aussi moins bien que si nous l’avions fait par nous-même (en tout cas pour les marchés flottants).

On commence par s’enfoncer dans les bras du fleuve, puis nous nous arrêtons pour déguster différents produits fabriqués à base de noix de coco : bonbons, alcool, etc…

Petit arrêt dans une ferme de fruits. Plutôt ennuyeux… Nous sommes juste curieux de voir la plante sur laquelle pousse le red dragon fruit.

Le bus nous dépose en fin d’après-midi à l’hôtel, nous avons quartier libre, nous en profitons pour faire un tour au bord du Mékong et le marché.

Le lendemain matin, nous embarquons pour le fameux marché flottant… Là, c’est un peu la déception ! Il est 8h et tout semble déjà éteint ! Il faut savoir que le marché ouvre à 3h du mat’ ce qui permet aux marchands de retourner à Ho Chi Minh en temps et en heure (à 1h30 heure en voiture) pour l’ouverture du marché là-bas… Bref, on navigue doucement entre les bateaux, quelques petits bateaux nous accostent pour nous vendre des fruits et café (voir bière dès le matin. Yeuk !).

Déjeuner ensuite dans un petit restaurant au bord de la rivière. Et puis, un denier arrêt au marché de Vinh Long et c’est fini ! Retour vers Ho Chi Minh en fin d’après-midi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ho Chi Minh City (Saigon)

21 Mai

Nous arrivons en fin de matinée à Saigon dans le District 1, rue De Tham où nous nous faisons rabattre. Nous posons nos affaires dans une petite guesthouse que nous n’aurions jamais pu trouver par nous-même dans une étroite ruelle derrière la rue principale. Puis, direction le Remnant War Museum en moto taxi (pas très rassurant même si le chauffeur conduit lentement). On y apprend toutes les horreurs commises par les US durant de nombreuses années. On vous passe les photos gens déformés par l’agent orange… Un musée assez difficile.

Nous nous dirigeons ensuite vers la cathédrale et l’ancienne poste (charpente métallique conçue par Gustave Eiffel). Nous tentons de trouver une petite gargote au bord du Mékong pour se prendre un café mais ils ont encore fumé sur les prix (3 fois le prix). Nous rentrons donc doucement en direction de l’hôtel en passant par le marché… Pas de bol, celui-ci ferme. On achète malgré tout quelques fruits sur le passage : fruits du dragon et mangoustans.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mui Ne

19 Mai

Nous débarquons à Mui Ne en début d’après-midi.  La ville est composée d’une principale rue longeant la côte sur une dizaine de 10 km. On retrouve à nouveau tous les resorts de luxe et les russes. Malheureusement, pour nous, c’est la chambre à 10$ sans clim’ ! La plage est très ventée, mais l’eau est bonne. C’est parait-il un excellent spot pour les kytesurfeurs. Seb aimerait bien passer un peu plus de temps à Mui Ne et faire un peu de kytesurf mais le temps file à nouveau.

On décide d’aller voir le coucher de soleil sur les dunes de sable rouge (à 10 km) en scooter. Assez déçus, ce n’est pas très propre voir sale… Des sacs poubelles trainent un peu partout et le soleil se cache derrière les nuages au dernier moment 😦

Le lendemain, nous allons faire un tour du côté des dunes de sable blanc (à 30 km). Nous sommes également déçus… On s’attendait à voir d’énormes dunes à l’infini (un peu comme à Huacachina au Pérou) mais rien à voir. Je propose à Seb de prendre un chemin différent pour le retour. On longe la côte sauvage, c’est chouette mais le vent est à décorner les bœufs ! Rouler les cheveux au vent le long de la mer sur un chemin de terre défoncé n’était pas une très bonne idée de ma part… Nous décidons de rebrousser chemin… Seb est mort de fatigue et à les mains et bras cramés par le soleil :/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dalat

17 Mai

Nous arrivons en fin de matinée à Dalat. Nous profitons de l’après-midi pour aller se balader en ville avant que le temps se gâte trop… De gros nuages chargés de pluie foncent sur nous. D’ailleurs, on se prendra une bonne averse. Nous commençons par visiter la Hang Nag’s Tree Guesthouse, plus connue sous le nom de « Crazy House ». L’architecture de cette pension  est complètement loufoque,  un mélange d’Alice au Pays des Merveilles et de Gaudi. Nous continuons notre balade jusqu’à la gare, ‘’la Crémaillère’ (qui date de la colonisation française. Dans les années 40, Dalat était la capitale d’été des Français de l’Indochine, on l’appelait autrefois ‘’Le Petit Paris’’).  Il parait qu’elle ressemblerait à la gare de Deauville (dixit un local). Nous décidons ensuite de rentrer. La nuit commence à tomber et nous sommes complétement trempés malgré notre super cape en plastique façon « sac poubelle ».

Nous ne faisons pas de vieux os…  Au lit à 21h. Réveil à 6h. Finalement, on se couche la plupart du temps bien plus tôt qu’à la maison et réveillés aux aurores.

Le lendemain, je pars en moto avec un easy rider à la découverte des environs de Dalat. Seb  nous suit en scooter derrière. Le paysage est joli mais pas démentiel, nous nous attendions à un peu plus de dénivelé.

On s’arrête à plusieurs reprises pour admirer la campagne et visiter une des innombrables serres à fleurs de la région, une plantation de café et la cascade de l’éléphant.

Puis direction une fabrique traditionnelle de soie. Notre guide easy rider, nous explique tout le processus de production. Intéressant.

Nous reprenons notre route pour la cascade de Datanla. A notre grande surprise, celle-ci est très aménagée pour les touristes. On joue le jeu !  On descend  à la cascade via l’attraction proposée : une sorte de luge sur rail (ça nous a bien amusés) et on fera du tir à l’arc (malheureusement on ratera la cible ! Une bouteille de vin à gagner). Notre easy rider nous laisse seuls et nous propose de garder le scooter pour continuer à se balader. (Nous remontons à deux sur un scooter pour la 1ère fois depuis notre dernier accident à Paris, il y a plus de 3 ans). Nous rejoignons le lac Tuyen Lam, c’est beaucoup plus calme, pas de touristes aux alentours. On rencontre seulement quelques camions, ils aménagent quelques parcelles pour la construction de nouveaux complexes hôteliers. Après déjà 3 semaines de voyage au Vietnam, nous n’en revenons pas sur le nombre de construction de nouveaux resorts. Le pays et la vie semble tellement changer si vite…

Seb me laisse le scooter entre les mains sur une route sans issue histoire d’apprendre à conduire un deux roues… Une première ! Finalement c’est facile 😉 Mais Seb reprend les commandes pour continuer la balade. Nous vadrouillons ensuite un peu partout en ville (dont un arrêt à la Pagode de Linh Phong), je ne vous cache pas que nous sommes un peu tendu par la circulation. Les motos déboitent dans tous les sens. Nous assistons à un accident : un vélo avec deux écoliers se fait percuter par une moto, les enfants tombent devant la roue du camion venant en face… Heureusement, plus de peur que de casse.

Avant de rentrer, nous nous arrêtons au marché acheter quelques baguettes pour le diner et de la vache qui rit accompagné d’un vin de Dalat…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nha Trang, station balnéaire russe…?

16 Mai

Après 3 jours dans la baie, nous revenons à Hanoi très tôt le matin pour nous envoler vers Ho Chi Minh (1h de voyage en avion versus 36h en bus pour quasi le même prix, le choix n’a pas été très long à faire) et partir ensuite en bus de nuit pour Nha Trang.

Pas vraiment prévu au départ mais nous décidons d’y faire un arrêt pour tenter de rejoindre Eva et Damien, les globe-trotteurs français avec qui on avait pas mal échangé avant le départ en France et fêté la nouvelle année ensemble à Valparaiso au Chili. Cette fois-ci, c’est la dernière fois qu’on se croise jusqu’au retour en France, nous prenons des routes différentes par la suite.

Pour anecdote sur le retour d’Halong Bay : mon backpack a voyagé avec du jus de poisson dans la soute du bus. Sympa l’odeur de poisson sur le sac et tous les vêtements !

Nous arrivons à Nha Trang au petit matin, le soleil se lève, les vietnamiens profitent encore de la fraicheur matinale pour faire leur footing en bord de mer et jouer au badminton.

A Nha Trang, on ne se croirait pas au Vietnam mais en Russie ! On hallucine un peu… Les devantures des magasins, les menus, etc. sont souvent écrits en russe. Nous sommes assez surpris parce que nous ne les avions pas vus avant sur le voyage (ou quasi un peu à Bangkok).

Nous passons la journée à trotter un peu partout dans la ville, au total pas moins de 10 km à pied.

Visite de la Pagode Long Son, temple bouddhiste dans les contreforts de la colline de Trại Thủy. Quelques marches plus haut, le Bouddha blanc (21m) qui culmine la ville de Nha Trang et offre une vue imprenable sur la ville. Puis, visite des tours Cham de Po Nagar, le sanctuaire sacré du sud du Champa, comme My Son l’est pour le nord du royaume. Nous longeons la plage sur le retour, nous nous arrêtons devant différentes étales de poissons, ça nous tenterait bien, ça coute trois fois rien mais les Banh xeo (rice pancake) viennent de nous caler.

Le soir on retrouve Eva et Damien. On se raconte nos anecdotes de voyage en dégustant une bonne bouteille de Bordeaux… Que du plaisir !

Nous partons dès le lendemain matin en direction des montagnes de Dalat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Halong Bay

11 Mai

Impossible de venir au Vietnam sans passer par la Baie d’Halong ! Difficile de faire son choix parmi toutes les croisières proposées par les agences de voyage…  Mais finalement, nous avons été très chanceux. Durant notre voyage, nous avons rencontré un couple de Français, Mickael et Estelle (que nous avions croisés à la frontière Laos-Vietnam ainsi qu’à Hoi An) qui nous ont proposé de les rejoindre à Cat bat, une des principales iles de la baie d’Halong (un peu moins touristique) pour louer un bateau avec leurs amis.

Au programme : canoë, bronzette sur le pont, exploration de criques, grottes, nuit à la belle étoile, quelques petits plongeons et bien sûr la fête !

Ce diaporama nécessite JavaScript.