Archive | 2. Philippines RSS feed for this section

Boracay, le Saint-Tropez des Philippines

14 Mar

Comme la plupart des touristes ici, nous allons en direction de la fameuse « White Beach », une plage de sable blanc de 4km de long considérée comme l’une des plus belles au monde (jolie mais tant que ça?) mais aussi très touristique. De nombreux bars, restaurants, hôtels, boutiques bordent le bord de plage.

La plage est divisée en 3 zones. La zone 1 au nord regroupe tous les hôtels de luxe, la zone 2, un peu plus au centre est l’endroit où l’activité est la plus intense tandis que la zone 3 où nous décidons d’héberger est plus beaucoup plus calme. On s’installe au Sundown resort, un petit hôtel donnant directement sur la plage.

A Boracay, nous avons la possibilité de refaire de la plongée, excursions en mer, planche à voile, kytesurf, balades à cheval, bronzer sous le soleil des tropiques… Finalement, on ne fera que du farniente, massages et joggings sur la plage.

Seb fera un tour à la plage de Bulabog, sur la côte est de l’île de Boracay, c’est à cet endroit que les amateurs de kyte et planche à voile se donnent rendez-vous étant donné que cette côte est un peu plus ventée.

Quelques petits regrets… Une semaine passée à Boracay sans vraiment profiter des activités qui nous sont proposées. C’est un peu frustrant mais le budget oblige. Le temps passe alors parfois lentement mais on en profite aussi pour organiser la suite du voyage et de recharger les batteries avant d’arriver à Bangkok. Nous aurions aimé en faire davantage aux Philippines : Banaue Rice Terraces, l’île de Palawan, Whale Shark (c’était la saison), etc… Mais définitivement, on reviendra 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Scuba Diving à Bohol

7 Mar

Sur les conseils de Jérôme et Maryline, nous décidons de partir aux Philippines une quinzaine de jours avant de rejoindre Julie, la sœur de Seb à Bangkok.

Tout se goupille plutôt bien depuis Singapour… Nous arrivons à Cebu de bonne heure et nous pouvons directement prendre un ferry pour rejoindre Tagbilaran, la capitale de Bohol. Une fois sur place, un taxi nous emmène directement à Alona Beach, une plage de sable fin blanc aux eaux transparentes et cocotiers. Un vrai petit paradis 😉 La sensation d’être enfin en vacances au bout 5 mois de voyage. On s’installe ici pour une semaine.

De nombreux dive shops bordent le bord de plage, difficile de ne pas se laisser tenter pour passer son PADI… On se lance ! En 2,5 jours, c’est en poche. Et un fun dive supplémentaire jusqu’à -18m à l’île de Balicasag.

Le soir, tous les restaurants sortent leurs tables et BBQ sur la plage. On fait le plein de grillades. On mange pour 4€. Le pied !

Il est temps maintenant de visiter l’île en quelques heures. Possibilité de la parcourir en moto (on oublie ! Pas de moto pour moi, trop peur), en bus ou taxi. On optera pour le taxi.

1er arrêt : Mémorial

2ème arrêt : Église de l’Immaculée Conception, une église de pierre qui fut construite au 16ème siècle, un des plus vieux édifices des Philippines.

3ème arrêt : Visite d’une ferme de papillons et quelques photos avec Python (J’ai l’air plutôt à l’aise sur la photo mais pas dans la réalité :/ )

4ème arrêt : Les nuages se chargent, on file directement à Chocolate Hills à 55 km au nord de l’île. Ce sont des centaines de collines calcaires à perte de vue, d’environ 30m de hauteur. C’est l’une des attractions touristiques majeures à Bohol avec les tarsiers. Durant la saison sèche, ces collines virent au marron, couleur chocolat… d’où leur nom. Sur le chemin, nous passons dans une forêt artificielle d’acajou près de Bilar et Loboc.

5ème arrêt : un petit arrêt sur les berges de la rivière Loboc. Possibilité de faire une croisière jusqu’à Loay Bridge, l’embouchure de la rivière et ensuite revenir vers les chutes d’eau de Tontonan mais nous ne la ferons pas. Nous traversons ensuite une succession de petits villages, paysages de rizières, etc.

6ème : Les tarsiers. Quesako ? Ce sont de minuscules petits singes de 15 cm (sans la queue) aux yeux énormes et grands pieds. Encore une petite bête à croquer. Envie de les prendre dans les mains mais impossible, c’est une espèce protégée en voie de disparition.

On finira l’excursion en sirotant une énorme noix de coco !

Le temps se gâte davantage les jours suivants, nous choisissons donc notre destination en fonction de la météo. Nous partons pour Boracay, le Saint-Tropez des Philippines.

Ce diaporama nécessite JavaScript.