Archive | 3. Argentine RSS feed for this section

Ushuaïa, el fin del mundo

9 Déc

L’arrivée à Ushuaïa est plus qu’attendue :  20 h de bus et 4h d’attente pour passer les frontières Argentine – Chili et Chili – Argentine.

Détroit de Magellan

Nous avons beaucoup d’à priori sur la ville Ushuaïa, nous avons croisé beaucoup de voyageurs nous avertissant que la ville n’est pas jolie, beaucoup de touristes, etc… Eh bien, nous ne sommes pas tout à fait d’accord. C’est vrai que l’architecture est déstructurée mais ça donne son charme.

A Ushuaïa, nous sommes très agréablement surpris par la gentillesse des gens qui y habitent. Le 1er hôtel que nous rencontrons est complet mais n’hésite pas à appeler 5 autres hôtels eux aussi complets avant finalement de trouver de la place dans le 6ème. Peu de logements vacants en forte saison, mieux vaut réserver en avance (ce qu’on ne fait jamais, ça nous jouera des tours un jour…).

Le 2ème jour, en rentrant d’une balade au Glaciar Martial, à seulement 7 km de la ville, plusieurs argentins nous proposent de nous ramener en ville. Ne voyant pas notre navette arriver à 20h30 comme prévu (ça, c’est génial, on profite au maximum des journées, il fait nuit très tard – vers 23h) nous acceptons finalement de rentrer avec Mario et sa fille Luna. Nous sympathisons très vite, et en plus de nous raccompagner, ils nous invitent à diner chez eux dès le soir même. Le courant passe tellement bien qu’ils nous invitent en famille au Parc National de Tierra del Fuego. Vraiment une famille adorable, le cœur sur la main.

Mario, Myriam, Luna et Olivia

Ushuaïa depuis le Glaciar Martial

Traversée du canal de Beagle.

Le phare des éclaireurs

Parc National Tierra Del Fuego

Parc National Tierra del Fuego

Publicités

El Fitz Roy

6 Déc

A 3 heures de Calafate, nous allons en direction d’El Chalten dans la zone nord du parc national de Los Glaciares. C’est près de cette que se situe le cerro Fitz Roy. Possibilité de faire de nombreuses randonnées et à l’inverse des autres  parcs nationaux argentins, il est gratuit 😉

Nous avons beaucoup de chance, le ciel est dégagé et déjà de très loin sur la route, nous apercevons le Fitz Roy. Juste grandiose !

El Fitz Roy

La région est très connue pour son changement de climat radical. Ça ne rate pas car dès le lendemain, nous avons un vent à décorner les bœufs…  Nous sommes emportés par les rafales de vent dans le village. Impossible de faire le trek du Fitz Roy, cela nous semble un peu trop dangereux.  A l’hôtel, on nous indique un autre trek, celui de la Laguna Torre (22 km aller-retour) qui est lui moins venté. Ça tombe bien ! Mais le temps change au bout de 2h30, il pleut ! Nous arrivons complètement trempés à la Laguna Torre et  nous sommes dans le brouillard… Dommage.

Laguna Torre

Une superbe journée nous attend le lendemain. Parfait pour notre randonnée de la Laguna de los Tres (celle du Fitz Roy). En route de bonne heure, 25 km nous attendent ! Ça va, les jambes ne sont pas trop lourdes de la veille. Nous marchons d’un bon pas. Notre objectif : rentrer avant 18h pour le retour en bus à Calafate. Et un autre bus à 3h du mat’ pour Ushuaïa. La journée est intense et la nuit est courte. 😦

En route vers le Fitz Roy, la vallée

La dernière ascension est un peu plus dure, ça monte sec la dernière heure… Arrivés à la Laguna de los Tres c’est juste magnifique !

Pas besoin d’emmener d’eau avec nous, on la prend à la source 😉

P

Au retour, nous avons la chance d’apercevoir quelques condors voler au-dessus de nos têtes.

El Chalten

El glaciar Perito Moreno

4 Déc

Après un nouveau petit 20h de bus… (Eh oui, on les enchaine…), nous arrivons à Calafate où nous réservons notre excursion pour le fameux glacier Perito Moreno, un des plus grands glaciers d’Argentine et un des seuls qui continue son avancée dans les eaux (jusqu’à 2 mètres par jour). Il est assez impressionnant à regarder, il mesure 30 km de long, 5 km de front et plus de 60 m de haut.

On s’émerveille devant les blocs de glace qui se détachent régulièrement de son front pour former des icebergs sur le lac. Les craquements de la glace sont comparables à des grondements de tonnerre.

Puerto Madryn, les baleines

2 Déc

Encore après un long voyage de 20h en bus depuis Buenos Aires, nous arrivons enfin à Puerto Madryn. Nous venons voir les baleines franches australes qui viennent se reproduire dans la Péninsule de Valdès entre juin et décembre.

Dès notre arrivée, Seb se fait à nouveau avaler sa carte bleue :/  (2ème fois cette semaine, il y a de la fatigue dans l’air…). Ça change notre planning, il ne peut plus partir en excursion, il faut récupérer la CB avant notre départ et le weekend.

Entre temps, j’ai la chance de rencontrer Marine, Clément et Magali, ils ont loué une voiture pour la journée et me proposent de partir avec eux. C’est top mais Seb ne sera pas des nôtres… Il ratera les sauts des baleines, les éléphants de mer et pingouins.

Puerto Madryn

Péninsule de Valdès

Attention aux Guanocos (lamas sauvages) sur la route!

Pingouins

Éléphants de mer

Son petit nez

Buenos Aires

28 Nov

On débarque dans le quartier de San Telmo, le vieux Buenos Aires. Quartier bohème  avec ses antiquaires. Quartier qui rend fou, on a envie de tout acheter pour refaire notre appart à Paris.

Marché aux puces, le dimanche

On essaie de parcourir la ville par quartier à pied mais c’est immense. On se met direct au bus. Le seul hic, c’est qu’il faut du change pour le prendre, et bien entendu,  le bus n’a jamais de monnaie. D’ailleurs, c’est un peu général au  pays. Les magasins n’hésitent pas à vous rendre la monnaie en bonbons.

Nous commençons par visiter le centre de Buenos Aires avec son congrès, son palais du gouvernement, son obélisque, sa plaza de Mayo, etc.

La Casa Rosada, le siège du gouvernement argentin et le palais présidentiel

Palacio del Congreso, un petit air de ressemblance avec le Capitole américain à Washighton…

La avenida de 9 de Julio, l’avenue la plus large du monde (jusqu’à 16 voies)

L’Obelisco

Un petit tour à la Boca, un des quartiers le plus populaires de Buenos Aires avec son célèbre passage touristique « El Caminito », ses habitations multicolores, fresques et danseurs de tango. Ici, les policiers encerclent le quartier, il semblerait que le quartier soit dangereux même en plein jour mais bon, on ne l’a pas ressenti.

Par oubli, nous manquerons la Bombonera, le stade des Boca Juniors, le club de Maradonna…

La Boca

Le surlendemain, nous changeons de quartier, on s’installe à la Recoleta, le quartier chic de la ville mais aussi plus central. Nous visitons le célèbre cimetière de la Recoleta où reposent les corps de plusieurs ex-présidents ou personnalités importantes du pays, comme Eva Peron. Ce cimetière ressemble au Père Lachaise avec ses tombeaux sculptés, panthéons, etc..

Toujours dans le quartier de la Recoleta, on passera voir la Floralis Generica, une gigantesque sculpture florale dont les pétales métalliques se ferment la nuit. L’une des emblèmes de Buenos Aires.

Coté vie nocturne, nous en avons bien profité pour une fois, nous étions de sortie tous les soirs. C’est aussi le meilleur moment de la journée, les températures sont plus basses (car elles montent jusqu’à 31°C en journée avec un taux d’humidité important). Découverte notamment du bar El Million (Merci à Martin W. pour l’adresse ;)), ‘so nice’ et so chic’.  On s’est  senti un peu en décalage avec nos Havaïnas et t-shirts H&M mais on a passé un bon moment…

Grâce à Marion C. qui nous a mis en contact avec ses amis, nous avons eu la chance de rencontrer et de passer une super soirée avec Jeannette et Martin, un couple chileno-argentin.

Après plusieurs tentatives et requêtes de ma part, Seb accepte enfin de se faire tailler la barbe !

On passe également un après-midi détente dans les parcs de Buenos Aires.

Balades ensuite à Palermo (Viejo, Soho et Hollywood), quartier branché de Buenos Aires. On y retrouve toutes les boutiques de créateurs et designers.

Dog walker

Et pour finir, on hallucine, le monde est vraiment petit… Non pas parce qu’on rencontre toujours les mêmes personnes sur nos chemins (normal, on fait tous plus ou moins les mêmes sites touristiques/routes) mais cette fois-ci, Seb rencontre à l’hôtel, la tante d’Alberto rencontrée à son mariage à Santander une semaine avant notre départ.

Les chutes d’Iguazu

23 Nov

1er de bus de 20h en Argentine (Salta -Iguazu)! Maintenant, on va les enchainer pour descendre jusqu’à Ushuaïa.

Les chutes d’Iguazu se partagent entre le Brésil et l’Argentine. Nous ferons seulement le coté argentin et nous en prendrons plein les yeux!

Salta et les environs

19 Nov

A Salta, nous nous posons un peu 3/4 jours, le temps de rayonner la ville et les environs.

Salta, c’est aussi notre 1ère sortie avec des argentins! RDV à une asado dans un soit disant dans un nouveau prochain hotel… Le bide! Le  taxi aura mis 45 min à trouver l’adresse (10 km de Salta), et une fois arrivés à minuit, l’asado était terminé… Un super accueil nous a tout de même été réservé, on rallume le BBQ, on sort les bouteilles de vin et ça danse! Un peu plus tard dans la semaine, on fera également une parillada dans une pena (l’attraction touristique) où là nous nous enfilerons 1/2 kg de viande (Eh oui, les argentins n’hésitent pas sur les quantités!).

Iglesia San Francisco

Plaza 9 de Julio

Après l’ascension de 1070 marches, vue de Salta du cerro Bernardo

Quebrada de las Conchas

Après une centaine de km depuis Salta, nous arrivons dans la Quebrada de las Conchas (ou de Cafayate). Un paysage grandiose s’offre à nous tout le long de la route :  des montagnes aux différentes nuances d’ocre et de rouge, des formes curieuses.

Gargantua del diablo

El amfiteatro

Balade à cheval

Sur les conseils d’Elisabeth & Benoît (Merci à vous ;)), un petit tour au Sayta Ranch s’est imposé ! Cet endroit assez magique, on se sent à la maison et surtout, on respire l’Argentine. Un pure moment de bonheur : chevaux, asado (barbecue) et du bon vin.  La remontée à cheval est un peu difficile après manger…