Road trip en scooter à Bali

25 Juin

Plusieurs rencontres nous ont donné envie de faire un roadtrip en scooter.Nous laissons donc nos gros backpacks à l’hôtel et partons avec nos petits sacs à dos sur le dos pour 5 jours.

1er jour :

A quelques kilomètres d’Ubud, nous allons nous perdre dans les terrasses de riz en empruntant des petits chemins uniquement accessibles à moto et à pied.

Nous nous arrêtons ensuite à Pura Tirta Empul près de Tampaksiring, un temple construit en 926. Il abrite des bains alimentés par une source sacrée. Beaucoup de balinais viennent se baigner ici pour demander une guérison.

Puis 2 km plus loin, à côté de Gunung Kawi, nous allons visiter le Rocky Temple. 10 sanctuaires (ou ‘’candi’’  en indonésien) de 7 m de haut creusés directement dans la roche en contrebas d’une vallée. Pour rejoindre ce temple, nous descendons230 marches au milieu de marchands de souvenirs et de rizières avant d’atteindre une arche en pierre où coule paisiblement une petite rivière. Les monuments et non les tombeaux royaux ont été construits à la mémoire des rois défunts et à ses épouses. L’endroit est assez joli et paisible.

Nous enfourchons à nouveau le scooter, et direction cette fois-ci, du volcan Gunung Batur. Nous empruntons à nouveau les routes secondaires histoire d’échapper à la circulation même si celle-ci s’est raréfiée sur les grands axes. La route y menant est parfois un peu détruite mais rien comparé à Kuta Lombok. La vue est superbe malgré que celui-ci soit un peu embrumé. Depuis là-haut, on voit bien les dernières coulées de lave. Nous profitons de l’après-midi pour descendre dans la caldera et longer le lac. Il est possible de monter le volcan au petit matin pour le lever du soleil mais la vue de notre chambre nous suffira cette fois-ci.

2ème jour

En route pour le temple Besakih. Ce temple posé sur le flanc du Mont Agung, représente le plus important et le plus vieux temple de Bali (XIVème et XVIIème siècle). La journée commence bien car nous nous faisons contrôler au bout de 10 km par la police. Nous serons chanceux, cela sera seulement un contrôle de papiers. Apparemment, ils demandent parfois (voir souvent) un petit billet de 50 000 ou 100 000 IDR (soit 5 ou 10 €) même si tout est en règle…

On décide de pousser notre virée en scooter jusqu’à Amed, un petit village authentique sur la côte au nord-est de Bali où il fait bon vivre. La région est calme et les touristes paraissent être moins présents. A vrai dire, on n’a pas vraiment compris pourquoi… car Amed est un véritable havre de paix.

Même si c’est une plage de galets et de sable noir, les fonds marins sont justes exceptionnels ! A seulement 10 mètres du bord avec masque et tuba, on côtoie une multitude d’espèces de poissons et de coraux de toutes les couleurs. On se serait bien laissé tenter par une plongée sur l’épave du cargo américain ‘’US Liberty Ship’’ torpillé par les Japonais en 1942 mais ce sera pour une prochaine fois.

Vers 16h, nous allons voir un combat de coqs près de la plage. L’ambiance est à 100% masculine. Ça parie dans tous les sens, on ne comprend pas très bien les règles mais on se prend bien au jeu.

C’est à Amed où on se posera dans le meilleur hôtel qu’on n’ait jamais eu de notre séjour en Indonésie, Le Rising Star, un petit hôtel pour petit budget avec piscine face à la mer. Du rêve !!!

On serait bien restés un peu plus longtemps à Amed, histoire de davantage découvrir la côte et les autres villages aux alentours mais nous avons encore quelques kilomètres à parcourir avant de rejoindre Lovina, notre prochain stop.

3ème jour :

Nous enfourchons à nouveau le scooter et partons cette fois-ci en direction de Lovina, situé au nord-ouest de l’ile de Bali. Nous voilà partis pour 100km! Le chemin est long et nous avons un peu mal aux fesses. La route longeant la côte est un peu décevante, nous enchaînons petit village sur petit village sans apercevoir la mer. Nous déchantons encore plus lorsque nous arrivons dans les bouchons autour de Lovina. On vient de se rendre compte que nous avons quitté un paisible petit village pour une ville hyper busy… Nous sortons finalement de Lovina pour nous poser à l’extrémité de la ville dans un hôtel Indo-Allemand face à la mer.

Au coucher du soleil, Seb va jouer au volley et au football avec les enfants sur la plage. Je n’aurai jamais vu Seb faire autant de sport durant notre voyage :p

Programme de la soirée : bière, Schnitzel, musique traditionnelle bavaroise et discussion avec un retraité bavarois.

Nous repartirons le lendemain matin sans aller voir les dauphins au large, ni plonger dans le parc nation de Menjangan. On ne peut pas tout faire dans un voyage, il faut en garder pour le 2ème 😉

4ème jour

A quelques km de Lovina, nous nous arrêtons aux thermes de Banjar mais sans nous baigner, les bassins sont chauds mais sans plus et aucune envie de sentir le souffre toute la journée.

Nous nous enfonçons maintenant dans les terres, direction Mundunk, un charmant petit village sur les hauteurs où on peut voir la côte par temps clair (Merci à Seb et Aurélia L.). La région est aussi très connue pour son café Luwak (le café le plus cher au monde), celui que des petites civettes ingurgitent et défèquent après… On testera ! 5€ le café (15€ les 100gr) Beaucoup plus cher en Europe. Son goût ? Assez amer mais aussi super bon ! Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas bu un café si bon en Asie.

5ème jour

Dernière journée à vagabonder sur l’île de Bali. Il est temps pour nous continuer à monter dans les montagnes… Le scooter chauffe un peu au passage. Une fois arrivés là-haut, on tombe nez à nez avec de grands lacs. On s’arrête quelques minutes pour admirer le panorama, puis on repart en direction de Bedugul visiter le Pura Bedugul (Ulun Danu), un temple sur les rives du lac Batran, celui-ci est considéré comme le plus beau temple de Bali. Ce temple est dédié à la déesse des eaux (Meru à 11 toits) ainsi qu’à la déesse du riz (Méru à 3 toits).

Puis, notre dernier et tant attendu arrêt, les terrasses de riz à Jatiluwih qui devraient bientôt être classées par l’UNESCO (enfin selon les ont-dit). Nous avons profité une dernière fois de rouler entre les rizières et surtout de cette sensation de liberté enivrante que procure la balade en 2 roues. Plus de 400 km en 4 j et pas d’accident…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

2 Réponses to “Road trip en scooter à Bali”

  1. l0o 12 juillet 2012 à 19 h 05 min #

    C’est toi qui fait le poirier ?

    P*** tellement je suis jalouse de vous 😦

    • nemiz 18 juillet 2012 à 7 h 58 min #

      Eh oui c’est moi :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s